Suivez moi sur :
9 novembre 2016 0 commentaire Vie locale

« Non, Monsieur Fousseret nous n’avons pas de leçons à recevoir de votre part !»

Nous avons une fois encore, fait le constat d’un conseil municipal qui n’est plus tenu avec un  maire qui ne se sent pas concerné par la vie municipale. Nous avons donc refusé de participer non pas à une motion mais à trois motions présentées par la gauche et le FN. 3 motions à caractère national et non local : la COP22, le traité de libre-échange avec le Canada et l’accueil des migrants.

 

La présentation des motions en fin de Conseil municipal depuis de nombreux mois vire aux gesticulations d’estrade en fonction des caprices de Jean-Louis Fousseret, qui ouvre ou ferme les débats selon ce qui lui sert à faire de la basse politique politicienne.

Nous, élus de l’opposition républicaine, refusons donc depuis de nombreux mois de prendre part aux votes de motions sur des sujets nationaux et internationaux. Nous ne sommes pas élus pour faire de l’esbroufe et se hausser du col.

Nous n’avons pas de leçons à recevoir d’un Maire qui ne sait plus où il habite, au sein d’une gauche en miettes et qui n’arrive à se rassembler qu’autour d’un communiqué de presse ridicule fantasmant une droite raciste. Se rattachant aux vieilles lunes habituelles du PS avec une démagogie sans égal, il démontre les multiples contradictions de sa majorité en accordant une importance non méritée à une motion caricaturale et grossière.

Nous savons quelles sont nos valeurs.

Nous sommes indignés par les propos de Jean-Louis Fousseret et de ses futurs frères ennemis qui se servent du FN comme idiot utile pour donner l’illusion d’une union qui utilise l’amalgame et la stigmatisation à notre endroit.

Ces propos outranciers sont abjects et abaissent ceux qui les tiennent.

Nous réaffirmons haut et fort le principe de solidarité avec les réfugiés fuyant les zones de guerre et de violences. Nous prônons une gestion humaniste mais rigoureuse de cette question qui mérite le plus grand sérieux. Que Jean-Louis Fousseret assume la politique de François Hollande et ne tienne pas un double discours sur l’accueil des migrants !

Nous constatons une majorité qui nie les évidences et qui méconnaît la réalité des préoccupations quotidiennes des Bisontins (sécurité, impôts, logement, transports, etc.). Montrant une nouvelle fois une incapacité d’écoute, Jean-Louis Fousseret ferait bien de s’interroger sur la situation de notre ville après ses 3 mandats de maire. La complicité tactique et historique entre la gauche et le FN connue de tous, nous interroge : la majorité en place ne doit-elle pas son élection à la présence locale du FN en 2014 ?

 

Communiqué de presse de Jacques Grosperrin, Président du groupe LR-Société civile et Philippe Gonon, Président du groupe UDI au Conseil municipal de Besançon

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publier.