Suivez moi sur :
16 mai 2017 0 commentaire Vie locale

Suppression de la taxe d’habitation : tout ce que dit Macron est bon… pour Mr Fousseret

Pendant la campagne des élections présidentielles, la promesse d’Emmanuel Macron de supprimer la taxe d’habitation à séduit des millions d’électeurs car elle devrait satisfaire près de 80% des Français. Cependant, les 20% des ménages qui ne seront pas exonérés, soit près de 6 millions, font grise mine. Est-ce à dire que cette promesse fortement teintée de démagogie va diviser les Français? Certainement : face à l’impôt, il y aura une minorité d’habitants qui paiera les services publics, et qui risque de voir sa facture s’alourdir, et une grande majorité qui ne participera plus financièrement à l’effort collectif. Les élus locaux sont de leur côté très inquiets de ce cadeau fiscal qui devrait coûter 10 milliards d’euros. L’État promet qu’il compensera la perte occasionnée pour les collectivités locales à l’euro près. Mais les élus locaux, par expérience, n’y croient pas : les villes seront perdantes au bout de quelques années. Est-ce que « le bonheur teinté d’espérance » que ressent Jean-Louis Fousseret depuis l’élection de Macron va durer devant cette réforme et devant d’autres qui vont impacter sévèrement le budget de la ville de Besançon et de son agglomération? Sera-t-il le bon élève du professeur Macron ? Ou bien retrouvera-t-il la raison, dans l’intérêt des Bisontins?

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publier.